À la piscine Nakache

Sous les goélands paumés
l’eau ronfle
la chaudière ronronne
une mob engueule une autre
un Boeing zèbre
un couple rit
et puis c’est tout
Il manque
les piaillements des gamins
les remontrances maternelles en pâture d’été
les râles adolescents
les sifflements des maîtres-nageurs défoncés au chlore
Il manque
les tremblements des basses d’une teuf inavouable
où nos pieds frapperaient le sol asséché de la plage Nakache
où nous ferions du crawl dans un bassin de corps
concours d’âmes en apnée dans le bleu du soir
Il manque
le bruit des mille fourmis qui marchent entre les jointures du carrelage
soldats de la brindille
machines à sucre
Il manque
le clic clac des casiers qu’on ouvre et qu’on ferme
humains confiant leurs soucis suintants à une pièce d’un euro
Il manque
les éruptions de chloramine des junkies de l’endorphine
Il manque
la respiration de la foule jetable du samedi après-midi
Il manque
l’impact de la pluie qui tombe par le pommeau des douches
2017 espana003
Dessin : Bertolao

Laisser un commentaire