(Bien trop de questions habitent ce poème)

de quoi
nous souviendrons-nous
quelle heure
était-il
qui baisait
avec qui
où étions-nous
pour cette montée-là
que regardaient
nos yeux décapsulés
et puis quand refroidiront
nos rêves en ébullition
qui nous couchera
nous les enfants de l’aube
quand sécheront
nos vomis rebelles
qui retassera
la poussière soulevée
et pourquoi le granit
offre-t-il à la techno
l’écho de ses évidences
Visions_6.jpg

Laisser un commentaire