C'est à cause de juillet

Mon carnet d’écriture
ne me sert plus
qu’à écraser les moustiques
J’ai bataillé
toute la nuit
et
à 4h42 du matin
j’ai tracé
sur la couverture vierge
avec le cadavre d’un culicidé
avec mon sang
avec ma rage
un poème
tout de rouge vêtu

Cet article a 0 commentaires

Laisser un commentaire