Gros coeff

aujourd’hui
j’ai trop fumé de bringue
mes cendres encore suspendues au ciel
pendant ce temps à toute berzingue
on jette
dix millions de litres de bière

dix
bordel
de millions

ça en fait des marées montantes

j’en connais deux ou trois
qui auraient bien voulu
     se taper la cuite de leur vie
     nager dans une piscine de houblon
     prendre la fuite par une ribine maltée
     se laver nus l’âme câline
sous un orage d’orge

Laisser un commentaire