My backyard is a huge backroom

je crois que
la merlette me drague
le cerisier me drague
le chat du voisin me drague
l’araignée me drague
la fleur bleue – forget-me-not – me drague
les orties me draguent


le monde entier me fait de l’œil
il y a des signes qui ne trompent pas


bourgeonnage général
partouze de piaillements au petit matin
tendance équivoque à se dresser vers le ciel
et ces lombrics qui ondulent sous mes doigts


d’ailleurs il n’y a pas que moi


la preuve
ce soir
les nuages
ont pécho le soleil

Laisser un commentaire