Plus tard au marché

Il y a autant
de plis
sur le visage
du boulanger
que sur la peau
de ses pains.
 
Est-ce que ce sont
les pains
qui font rider
le boulanger,
Ou est-ce que c’est
le boulanger
qui fait bosseler
les pains ?
 
Épidermes
froissés
par la farine,
Leurs surfaces
craquent
sous le désir de notre émail.

Laisser un commentaire