Poème trop long pour rentrer dans le dico

le réveil c’est le point de contact
entre les flammes du sommeil
et le givre du réel

le réveil c’est la surface
quand on sait encore ce qu’il y a en-dessous
et qu’on sait déjà ce qu’il y a au-dessus

le réveil c’est le no-man’s-land des rêves
no-reality’s-land
du coup

le réveil c’est la trêve
entre deux guerres
dans deux mondes différents

le réveil c’est juste
le réveil
on ne fait rien d’autre que se réveiller

Le réveil
pétole de l’âme
la houle intérieure ferme sa gueule

le réveil
courte accalmie
nos vies sont des tempêtes increvables

Laisser un commentaire