Prends-moi la nuit

 j’ai beau m’offrir à toi
comme un mouton docile
j’ai beau fondre d’obscurité
j’ai beau lester mes yeux
de toutes les crevasses

prends-moi la nuit

j’ai beau mettre sur l’autel
mon corps ma corne mes cernes
j’ai beau me blottir tout entier
contre ton bleu
j’ai beau blesser les bruits
j’ai beau bêler Abel

prends-moi la nuit

j’ai beau blêmir
pour me faire lune
j’ai beau border mes draps
les lustrant d’huile de songe
j’ai beau bondir de fatigue
j’ai beau blondir
à la lueur des étoiles

prends-moi la nuit

j’ai beau baigner mes paupières
dans tes premières eaux
j’ai beau biner mes cils
benner mes anciens rêves
bouturer les prochains

prends-moi la nuit

j’ai beau t’attendre
jusqu’à la cendre

dormir me prend des mois

j’ai beau te dire
et te nommer
la nuit
prends-mois
j’ai beau me jeter dans ton lit
j’ai beau j’ai beau
j’ai botté l’éveil comme un damné
j’ai beau t’aimer
mais


c’est l’aube
qui
me
prendra

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire