Contes noirs et musique de table

La Tourbe est une racontée en duo née de l’idée que les contes parlent aux couches les plus profondes de notre être. Remettant en parole des récits issus du répertoire populaire, cette racontée sur-mesure associe la voix de basse du conteur Lukaz Nedeleg à la musique de table hypnotique de Léo Fuster. Leurs histoires appellent clairement à se blottir tout près de la flamme commune, dans cette bulle sonore et vibratoire particulièrement salvatrice dans le creux des mois noirs. Pleine de motifs narratifs inattendus, d’humour chirurgical et de poésie bienfaitrice, La Tourbe tient des veillées singulières s’adressant principalement aux grands enfants.

DURÉE : environ 1h

PUBLIC : à partir de 8 ans

Conte, slam
Lukaz Nedeleg

Musique de table, banjo
Léo Fuster


RÉPERTOIRE

Contes de tradition orale
  • « Les femmes cornues » (conte merveilleux, équivalent irlandais du conte breton « Celle qui lavait la nuit », version de Jane Wilde) ;
  • « Le patron, le mousse et le diable » (conte fantastique du pays bigouden collecté par Marcel Divanac’h) ;
  • « Rends-moi ma jambe » (conte-type 366, version collectée par François Duine).
Musique

Compositions et improvisations : Léo Fuster

Citations musicales :

  • « Petra lâray ma mamm ‘benn arruin er gêr ? » (mélodie traditionnelle du pays vannetais) 
  • « Bleuniou o tremen » (mélodie de Haute Cornouaille, modifiée par Eostig Kerineg vers 1930)
  • « La jambe me fait mal » (chanson traditionnelle provençale – « la cambo me fa mau »)

Photos – Karine Baudot